Suite à cet achat inconsidéré, on se souvient que je m'étais lancée dans deux premiers vrais tricots: le gilet de Sisyphe, et le châle Ishbel. Pour le gilet, ça s'est somme toute bien passé (toutes proportions gardées), aussi croyais-je ne faire qu'une bouchée du châle. 

Tout avait très bien commencé, une fois de plus (à la réflexion je m'avise que de nombreux mauvais présages auraient dû m'alerter...)

- la laine: mélange Alpaga Fond de l'eau + Plumettes Océan d'un superbe bleu pétrole, poids indéterminé mais plus de 100g, j'en aurais mis ma main à couper, et ce conformément aux avis unanimes qui préconisaient 110g de mélange pour le petit modèle

014 (4) (Alpaga du centre + Plumette du bas)

Intermède zoologique pour ménager l'insoutenable suspense: 

 (Quel animal ridicule que l'alpaga, je n'y résite pas)

Fin de l'intermède zoologique, retour à mes malheurs.

- le patron: incompréhensible à prime abord, mais après une journée sur les forums, j'ai fini par comprendre qu'on met la dentelle A LA SUITE du jersey, et pas l'inverse, c'est déjà ça

- le démarrage: sur les chapeaux de roues; contre toute attente, ça va assez vite (normal, je recompte pas les mailles, et pas vraiment les rangs non plus).

- la fin de la partie jersey: bon, c'est pas tout à fait symétrique, il manque quelques mailles, y'a pas le même nombre de chaque côté du centre, mais hop hop, j'ai justement appris les augmentations, so ni vu ni connu, 86 mailles de chaque côté, comme ils disent sur le modèle

- la dentelle (début): aaaah,ben c'est pas si dur! Et même ça avance si on compte pas les mailles...bien sûr, tous les quelques rangs, il faut en rajouter ici, en enlever là, mais après tout c'est bien normal de se tromper, surtout quand on débute 

- la dentelle (milieu): bon; 20 rangs et cinq erreurs (au moins; peut-être y en a-til eu que je n'ai pas remarquées...) plus tard, il devient évident que mon tricot ressemble peu à l'original. C'est à dire que le motif semble moins, euh...visible? Mais ça doit être une question de blocage, ça, on sait bien que ça sera plus clean après. Et puis avec ces aiguilles circulaires, comment voir exactement? La solution,  c'est de terminer pour voir ce que ça donne. Hop, hop, plus vite!

- la dentelle (la fin): bon; ben y'a plus beaucoup de laine, là! Euh, pas de quoi finir la grille, en fait (sueur froide). De quoi ça aurait l'air, terminé en Alpaga "épinard"? Ou alors en "bruyère"? Ou alors je termine pas et j'arrête ici? (De toute façon y'a pas de motif, alors autant qu'y ait pas de pointes non plus???). Nuit blanche entrecoupée de rêveries comateuses.

Au matin, LA SOLUTION. pelotes bleues

On détricote, on appelle La Droguerie, on commande la laine qui manque, on recommence à zéro. Bien sûr, comme il faut pas gâcher les frais de port, aux 50 g de mélange pétrole manquants, on est bien obligée de rajouter quelques babioles: 

pelotes roses

Alpaga Aster, Bruyère, Tourbe. Plumette Océan. Les couleurs, une fois de plus, ne sont pas les bonnes. On remarque pourtant que la période bleue semble derrière nous...

Bien sûr, ces dépenses immodérées ont été suivies de mesures d'austérité draconnienne:

- recommençage à zéro d'Ishbel

- plus de série TV, même française, même documentaire, même en VO, même recommandée par Maître Eolas (ou alors un tout petit peu, et en faisant "pause" pour recompter)

- préparation militaire visant à déterminer rang par rang le nombre de mailles à gauche et à droite de la maille centrale

- décompte maniaque des mailles à chaque rang

- cochage systématique de tout rang achevé sans erreur sur la fiche de campagne militaire

- détricotage méthodique de tout rang fautif (et flagellation dans les règles...)

Moyennant quoi chaque rang me prend un épisode entier ou presque, pffff....

Et vous, vous galérez autant????