Quand j'étais grande débutante il y a deux mois, je bavais sur les blogs des unes et des autres, et  je suis tombée sur ce joli manteau bleu marine, et aussi sur ce manteau trapèze. Ensuite, Dorothée m'a prêté sa collec' de Marie Claire Idées où j'ai trouvé ce patron Citronille, dont les instructions (succinctes!) et le patron sont disponibles ici. 

 Manteau en lainage écru et cotonnade brodé de rouge-gorge pour enfantNon, non, ne rêvez pas, le mien c'est celui du bas...

Manteau Citronille

Après quoi j'ai réfléchi, tergiversé, trouvé du beau drap de laine, re-réfléchi, craint - avec raison! de saboter mon beau tissu, acheté des tissus crash test...bref, la préparation psychologique a duré plus d'un mois. 

La laine bouillie crash test s'est révélée tellement fine (voilà le pourquoi d'un prix si attractif...) qu'il a fallu se résoudre à la doubler, et même à la tripler en polaire. (Laine bouillie Fabrics addicts -il me semble, pilou premier prix MT, polaire pas cher bleu fluo Lingorama, boutons MT) 

Bizarrement, l'assemblage proprement dit du manteau et de la doublure a été assez simple, en grande partie parce que la polaire assurait une bonne tenue à l'ensemble. Le fait que la laine et la polaire ne s'effilochent pas a bien aidé aussi: on peut couper à ras des coutures et il n'y a pas trop de sur épaisseurs dans les endroits stratégiques. Résultat, la doublure est réussie (du coup je mets trois photos, parce qu'après, ça se gâte...) - même si bien sûr, on a le droit de n'être pas entièrement convaincue par les pois, hum...

018

015

026

Bref, tout allait bien jusqu'au moment de terminer le manteau. Les manches étaient fixées, doublure, triplure et tout, et même pas ratées 022ne restaient que le bas et le col à coudre lorsque les problèmes ont commencé:

- couture du bas: j'ai cousu les trois couches ensemble sur l'envers, et comme l'extérieur était plus grand que la doublure et la triplure, c'est à ce stade que des imprécisions ont surgi. Résultat: au moment de retourner, les poches n'étaient plus symétriques. 

013

- col: le manteau était fini, sauf le col, et là, ça a été le casse tête! Tous les tutos compulsés m'ont paru peu clairs, ou alors proposaient de poser le col à un autre stade du montage. Bref, j'ai charcuté bidouillé comme j'ai pu, et l'on constate

1°) que les arrondis ne sont pas symétriques014

2°) qu'il est bien plus large du côté droit!

3°) qu'il avance plus à gauche qu'à droite sans toutefois aller jusqu'à l'ouverture du devant

A ce stade du travail , j'étais tellement fourbue que je ne me rendais pas bien compte de tous ces soucis - à vrai dire c'est en voyant les photos sur grand écran que j'ai réalisé.... Par contre, pour en finir, j'ai voulu faire les boutonnières et là, malheur de malheur, je les ai trop approchées du bord, de sorte que la pauvre machine incapable de vaincre les épaisseurs a patiné follement, emprisonné le tissu fin, mou et merdique de la doublure (choisi pour son prix modique on le rappelle), cousu frénétiquement mille micro points serrés les uns sur les autres, etc... bref, le temps que je comprenne,  j'avais saboté la première boutonnière, que je n'ai pu défaire qu'imparfaitement, avant de de devoir en recommencer une 1 cm plus à droite...

En revanche, bonne surprise quand la Petite Créature a émergé de la sieste: le manteau lui allait très bien, les poches, le col et la boutonnière ne se voyaient pas du tout, bref, j'étais galvanisée à nouveau. Je l'ai emmenée dehors pour une séance publicité mensongère, mais elle a TELLEMENT GIGOTE ET COURU PARTOUT que toutes les photos sont floues, satanée créature...

Bref, comme d'hab, conseils et how to bienvenus, à vot' bon coeur, m'sieurs dames!