Hésiode et moi, on se comprend très bien. Il faut dire qu’il vivait à Ascra, en Béotie,  je cite: “un bourg maudit, méchant l’hiver, dur l’été, jamais agréable”. Je trouve que c’est une définition qui convient assez bien au Vert Pays.

 

Brouillard 

Hésiode ne faisait pas que dire du mal de sa terre natale, il était aussi philosophe. Il pensait que le travail était la grande loi morale de l’humanité, et je dois dire qu’en ce moment il serait fier de moi.

 

Anniv

 

Par exemple,comme si je n’avais pas déjà assez à faire entre mon Travail, ma Famille, ma Patrie et tout le reste, je me suis mis en tête de réaliser moi même les cadeaux d’anniv’ de la Petite Créature.

 

026

 

J’ai commencé mon vaniteux projet par la réalisation d’une authentique peluche, le lapin de Posie Rosy. posierosy Evidemment, en hommage à l’une de mes héroïnes de fiction préférées, j’ai fait un Petit Lapin Gris à robe bleue…

images

 

Bon, d’accord, en fait, le Petit Lapin Gris d’Allison Uttley a une robe grise. N’empêche, n’empêche.

 

025

 

Dame Lapin en feutrine de laine from Lingorama, robe en liberty Eloïse bleu de chez Kat, tunique en coton DMC super mollement tricoté, pfff, bottes en feutrine Lingorama.

 

046 (2)

 

 

Comme si le fichu lapin ne m’avait pas assez esquinté les mains (entièrement cousu à la main dans de la feutrine de laine de plus de 5 mm d’épaisseur, le lapin…), j’ai enchaîné sur un album photo en tissu.

 

039

 

Pour n’être reniée ni par Allison Uttley, ni par Hésiode – deux grands naturalistes, j’ai opté pour des tissus fleuris, vieux restes de l’époque où je ne connaissais même pas la différence entre du liberty et du tissu à patchwork.

 

059

 

L’idée était de retracer les premières années de la Petite Créature à l’aide de photographies imprimées sur du tissu.

 

065

 

Il existe du tissu spécial, imprimable, à 15 euros les trois feuilles. Comme je suis un peu rat, j’ai collé de l’entoilage coton (merci, Jul!) sur des feuilles A4, c’est bien plus économique.

 

067

 

Le résultat est convenable, je trouve, en termes de qualité de l’image.

 

064

 

La où par contre je suis dépitée, c’est pour le coup des feutres pour tissu pâlichons et baveux, sans parler du pochoir illisible.

 

049

 

Ce qui fait qu’après quelques pages, j’ai fini par écrire sur le fameux entoilage coton, et par le coudre sur le tissu principal.

 

047

 

Finalement ça n’est pas si affreux…

 

056 060

 

 

J’ai même pu rajouter des zigouigouis (Elz, tu apprécieras!)

 

095

 

Même après ça, je sentais bien que je n’étais pas tout à fait mûre pour l’Award de la Mère Formidable, aussi ai-je rajouté une tenue automnale.

 

094

 

Elle se compose d’un gilet Little Ancolie, d’une jupe de crise, et de bottes inexplicablement sobres (attendu qu’elles ont été achetées par le Barbare).

 

086

 

La laine caramel est une admirable trouvaille de Lo*…

 

085

 

…et le superbe lainage à carreaux vient de chez Smi!

 

                      020 019

 

Mieux vaut trop grand que pas, hein, je me dis…

 

Bulle

 

Comme tout ça ne faisait pas encore assez de travail, je me suis tricoté une Bulle dame.

 

067

 

Je l’aime bien ce pull, mais il fait quand même un peu adolescente, pfff.

 

072

 

Il est même un peu sakapattat sur les bords, surtout de dos…il faut dire que je l’ai peut-être fait un peu large, aussi…

 

068

 

Sinon, je sais que vous n’aimez rien tant qu’un bon fiasco, et je n’ai pas épargné ma peine.

 

47

 

Dans le Burda octobre, j’ai tout de suite repéré ce blazer en molleton, et je me suis mise au travail.

 

166 

 

Alors celui-là, on peut dire que j’ai réussi son ratage. Rien n’a été, de la poche à l’ourlet en passant par le col, tout a conspiré à me nuire. Il faut dire que les instructions étaient parfaitement abstruses, aussi.

 

162

 

Rien ne manque: la poche passepoilée bancale…

 

164

 

…le col asymétrique…

 

161

 

…les ourlets gondolés…

Tout pour plaire ce blazer. Un matin, j’ai essayé de le mettre à la Petite Créature (pour voir), et même ma moitié a retiré les rondelles de mortadelle qui obstruent son champ de vision remarqué que c’était vraiment papossibe.

Du coup pour me punir, je me suis remise au travail sur mon quilt…

 

008

 

J’ai coupé presque tous les carrés, dans des tons aigue marine et rose, comme on voit, malgré avec l’aide de mon fils et de Gérard Mulot. En effet, ma mère qui m’a envoyé ces boîtes de chocolats assorties à mon quilt sait traiter un début de burn out, on ne peut pas le nier (pour ceux que la pâtisserie thérapeutique intéressent –Smi, c’est à toi que je parle- , regardez un peu en tête de billet la photo du Délice de la Baronne que la créature a choisi chez Hirsinger pour son anniv’…un gâteau rouge, faut dire, c’était obligé…)

 

002

 

Sinon ça faisait des lustres que je voulais vous montrer comment la jupe de mon Guru sied à la Petite Créature. Cette photo ne lui rend pas justice, mais quand même on peut se faire une petite idée de la beauté de la chose.

 

 

images (1)

 

Bon. Et pour finir, je sens que je ne vais pas faire plaisir à Hésiode et Allison Uttley, mais il faut que je vous parle de reggae (on ne peut pas écouter que du hip hop, hein, dans la vie). Figurez-vous que Winston Mc Anuff vient de sortir un nouveau disque, et qu’il est formidable. Aussi bizarre que ça puisse paraître c’est un genre de reggae-valse-musette écrit avec l’accordéoniste Fixi, franchement ça vaut le détour par deezer…