En général, les grands écrivains s’améliorent avec le temps, sauf Bret Easton Ellis. Je ne sais pas si j’étais jeune et indulgente ou quoi, mais j’avais adoré Less Than Zero, American Psycho et Glamorama, et ensuite beaucoup moins les suivants. Son film sorti l’an passé était même tout à fait quelconque.

 

 

Tunique bleue

 

Ayant beaucoup d’affinités avec Bret, je suis à peu près dans le même cas avec mon blog couture. Au début c’était tout nouveau tout beau, puis c’est devenu une sorte de routine, et maintenant je sens que la médiocrité me guette.

 

Tunique 2

 

 Ca n’est pas que je ne couse plus, loin de là, j’ai même quelques réussites à mon actif…

 

 

Maillot

 

…par exemple cet ensemble Apolline/ Charlotte en liberty Loden bleu (cadeau de ma chère Lo*!) que la Créature a porté avec bonheur  au soleil de Bretagne (c’est beaucoup moins chouette sous le crachin du Vert Pays) (sinon les bermudas bleus sont respectivement de l’an dernier et d’il y a deux mois)…

 

Jupe1

 

…ou encore cette jupe Patronmézon (PATRONMEZON!!!) en jersey de lin bleu-vert-sapin-menthe-à-l’eau-turquoise (offert par Jul, sois bénie, Jul!)

 

Jupe2

 

 

Pour un rectangle froncé-élastiqué-finitions-à-cru, elle fait son petit effet, je trouve…

 

Jupe3

 

…enfin surtout en Bretagne, c’est toujours pareil (autant dire que je ne la mets même plus depuis le retour).

 

PicMonkey Collage

 

Il a fait tellement beau que j’ai même pu porter la robe simili-érès, laquelle est quand même un tout petit peu too much, il faut bien l’admettre.

 

Maison7

 

Souvent, quand même, je me prends à me demander ce que je suis venue faire au Vert Pays.

 

PicMonkey Collage2

 

Je veux dire, ce n’est pas comme si le Morbihan manquait de jolies maisons, non plus.

 

Pluie

 

Bref, donc au retour, ça a tout de suite été ça: les pulls, les bottes, les mauvaises herbes,le sol détrempé, le mildiou et la pluie.

 

Déprime

 

Tellement déprimant que j’ai tricoté des éponges. La loose totale. Ceci dit c’est rigolo et rapide à faire. Efficace mais peu fonctionnel: ça met trois cents plombes à sécher, ce qui est tout de même dommage. Sinon c’est un tuto de Cléonis, disponible ici.

 

PicMonkey Collage3

 

J’ai continué à coudre des habits d’été, mais le coeur n’y était pas. J’espère que la petite fille à qui était destinée cette Apolline aura eu plus de chance que nous avec la météo…

 

raté1

 

Autrement j’ai aussi massacré un coupon de Mitsi verpomme avec une tunique adulte patron maison librement inspirée du livre Coton, Lin et Liberty, mais elle est tellement ratée que ça ne vaut pas la peine d’en parler…

 

raté2

 

…sauf à mentionner la fente indéchirable qui, pour une fois, n’était pas trop pourrie.

 

vin

 

 

Finalement, j’ai tiré prétexte du froid pour me noyer dans le vin et la laine.

 

 

20140830_110159

 

 

Tout d’abord, grâce aux Grenouilles Roses et à leur généreux cadeau de deux écheveaux rozbonbon, j’ai enfin connu le privilège de tester la Graine de Laine. Mais quelle came, ô mes Drougs! Je ne connaîtrai pas le repos tant que je ne serai pas parvenue à m’en retrouver quelques doses…

 

 

20140903_193431

 

Ensuite j’ai découvert l’étonnant Stephen West, cousin foutraque de Jared Flood, ainsi que ses modèles tantôt géniaux tantôt consternants. Je me suis lancée dans une Kex Blankett, 2500 mètres de mérinos à tricoter, ça risque de me tenir chaud tout l’hiver.

 

 

Gilet 1

 

Enfin j’ai mené à bien un projet infernal.

 

 

Gilet 2

 

Ma grand mère m’avait donné la laine d’un gilet de sa mère, autant dire mon arrière grand mère, sous la forme d’une bonne vingtaine de petites pelotes faites main, de divers diamètres. Ma radinerie d’une part (c’était une très belle laine d’une étonnante couleur), ma sentimentalité de l’autre m’ont contrainte à tricoter ce gilet “Pretty” de De Rerum Natura, au prix de noeuds incessants, souvent un par rang, et du raccourcissement des manches faute de laine.

 

 

Gilet 3

 

Le résultat est plutôt plaisant, mais alors je ne sais pas si on s’en rend compte sur les photos, mais la construction des épaules est franchement bizarre et a une nette tendance à rebiquer, permettez-moi l’expression.

 

 

Merci 1

 

Dans le genre tâche titanesque, j’ai aussi poursuivi mon initiation à la broderie avec un petit cadre fleuri et néanmoins monochrome dont j’ai débusqué le modèle sur une carte postale de provenance oubliée mais internautique que j’ai agrandie au format A4.

 

IMG_4009

 

C’est super, la broderie, mais pas aussi pratique que le tricot pour regarder des séries/ participer à des réunions “pédagogiques”.

 

 

download

 

A propos de séries, je suis bien obligée de vous faire de la retape pour la nouvelle série d’HBO, The Leftovers.

 

 

images

 

Certains épisodes ont bien pu être un peu forts de café par moments, mais dans l’ensemble c’est somptueux, voire bouleversant, surtout l’antépénultième épisode de la saison.

 

 

logo

 

 

Tant qu’on y est, je suis tombée sur un blog fantastique, RENEGADE MOTHERING, c’est vraiment l’anti- Soulemama, si vous voyez ce que je veux dire. D’ailleurs son slogan c’est “Join me in the fight against helpful parenting advice”.  J’ai beaucoup pensé à elle, cet été, quand j’étais en tête à tête avec mégoss.

 

 

IMG_8791

 

Pour en revenir à la broderie, j’en ai commencé une autre encore plus ambitieuse qui risque de me prendre des mois.

 

 

20140827_145138

 

Tout ça pour dire que je n’ai pas QUE chômé cet été, mais que cette affaire de blog commence à patauger dans la semoule, quand même (sinon je vous rassure, ce jardin n’est pas à moi mais au Château de Germigney, zavévussa, ils arriveraient presque à nous y faire croire, au Vert pays).

 

 

20140827_145239

 

 

C’est toujours pareil. Blabla j’ai cousu ci, blabla j’ai tricoté ça…des fois je me dis que je ferais mieux de me taire.

 

 

20140827_145510

 

 

Et de regarder pousser les nénuphars.