GG 

 

Rhâââ, dans l’ensemble, on peut dire que l’été a vraiment été fameux.

 

Ladies classic raglan pullover 5

 

 

Déjà pour commencer j’ai fini mon Ladies Classic Raglan Pullover, et heureusement, parce qu’il a fait plutôt frisquet en Bretagne.

 

Ladies classic raglan pullover 1 

 

Le résultat me plaît plutôt, même s’il ne ressemble pas tellement au modèle tel qu’il est présenté sur Ravelry.

 

148_small2

 

Sur Ravelry il est censé être “classic”, “flattering” et “fitted”, mais sur moi, c’est mou et loose, comme toujours.

 

Ladies classic raglan pullover 3

 

 

Je dois dire qu’en cours de route les manches m’ont arraché quelques glapissements de terreur: ça ne se voit pas forcément trop, mais les emmanchures sont vraiment énormes, limite genre chauve-souris.

 

Ladies classic raglan pullover 4

 

On s’en rend peut-être mieux compte sur cette photo-ci. J’ai été incapable de rectifier en cours de route, parce que la mécanique secrète du raglan m’est encore trop hermétique. Résultat, emmanchures ballantes, manches trop larges, et bien sûr trop courtes par manque de laine. En fait, ce qui le sauve, ce pull, c’est la laine, l’inégalable Physalis de Graine de Laine.

 

Ladies classic raglan pullover 2 

 

Je le trouve quand même assez joli et seyant dans l’ensemble, mais je suis toujours à la recherche d’un beau modèle de pull raglan (j’avais réussi aussi à foirer un Grande Favorito, dans le temps!)

 

Brio

 

 

Je ne sais pas si j’aurais eu le courage de le finir si la météo avait été plus clémente. Et ce Plus Grand Circuit Brio du Monde n’aurait sans doute pas vu le jour non plus.

 

20150727_163850 20150729_132806

 

 

Heureusement, il n’a pas fait que pleuvoir, on a aussi pu se baigner.

 

20150729_132836

 

 

La Petite Créature a évidemment été pourvue d’une tenue ad hoc.

 

Poopoopidoo

 

D’abord, un Poopoopidoo de P&M, auquel malheureusement cette photo ne rend pas justice.

 

Poopoopidoo4 

 

Les autres années je m’étais contentée de Charlotte de Citronille, mais là, vraiment, je dois dire que Poopoopidoo est plusieurs crans au dessus. Sans même parler du volant, le fait que la culotte soit doublée et que les élastiques soient montés de façon logique est un vrai soulagement.

 

20150729_132842

 

Ensuite, j’avais prévu une autre tunique Hilde de Citronille. J’ai eu moins de mal que les fois précédentes, et pour cause: mon Guru m’a plissé le tissu avec sa machine magique.

 

Hilde 1

 

Il n’empêche que j’ai toujours un sacré problème de régularité et de tension dans mes points de broderie…si quelqu’un a des conseils, je suis preneuse!

 

Hilde 2

 

Le liberty June’s meadow est un cadeau d’Elz (je crois! Ou alors toi, Guru?) et il est magnifique. J’espérais vaguement le sublimer par des smocks impeccables, mais l’ensemble est encore un peu bancal.

 

20150729_122025 

 

Par ailleurs, après avoir cousu deux Hilde, je dois dire que la forme des bretelles n’est pas optimale, elles ont tendance à glisser et/ou à reposer trop bas sur la poitrine, de sorte qu’il faut sans cesse rajuster le vêtement (sauf à vouloir le porter avec un ticheurte endssous ce qui semble absurde). Bref, je ne sais pas si je referai beaucoup ce modèle.

 

20150725_140300 

 

Un par contre que je recommande chaleureusement, c’est Hanami de Straight Grain, ici en liberty Capel corail.

 

20150725_151240 

 

Je n’ai pas eu la présence d’esprit de faire des photos à plat, vous devrez me croire sur parole, mais les petits mancherons et surtout le dos croisé sont du plus bel effet.

 

20150725_151353 

 

En plus il faisait vent ce jour là donc on ne voit pas grand chose…

 

20150725_140241 

 

C’est bien simple, la Créature ne l’a pas quittée de toutes les vacances, cette robe…

 

20150722_163155 

 

…sauf évidemment quand il fallait prendre part à d’éreintantes randonnées…

 

Porte bleue

 

…ou bien quand il fallait s’assortir au portail bleu de la cour, ça va sans dire.

 

Maison

 

 

 

 

Mais bon, comme toujours, il a bien fallu quitter la Bretagne, finalement.

 

20150725_153523

 

Et au retour, nous avons pris possession de notre nouvel habitat: un genre de boite en carton géante.

 

20150727_182652

 

Déjà c’est une maison moderne (sacrilège!), mais en plus, dans le jardin, rien. Pas une fleur, pas un arbre, pas un rosier.

 

20150814_105521 

 

Il va y avoir du boulot pour Laura Ingallsifier  tout ça, je vous le dis…David Austiiin, priez pour moi!

 

20150820_112022

 

 

Il n’y a pour l’instant que la chambre de la Créature qui ressemble un peu à quelque chose, et encore…

 

grey-gardens-living-room-1971-01 

 

De toute façon, je n’ai plus le temps de m’en occuper: voilà plusieurs jours qu’en flânant sur Internet je suis à nouveau tombée par mégarde au fond d’un large trou.

 

Beales 

 

Il s’agit de l’histoire des deux Edith Bouvier Beale, respectivement tante et cousine de Jacqueline Bouvier- Kennedy- Onassis.

 

Grey Gardens garden 

 

Les Beale ont acheté dans les années 20 une splendide propriété à East Hampton.

 

Jardin 

 

Le domaine était connu sous le nom de “Grey Gardens”, en raison de la couleur des dunes, du ciel et de la mer, blabla, et bien sûr de la somptuosité de ses jardins.

 

4bc74b321870581a8cde9a5117d2e220

 

C’est là que “little Edie” est née, et qu’elle a grandi.

 

téléchargement

 

Elle a d’abord été une jeune fille très comme il faut, puis elle a voulu être actrice mais a plutôt fini mannequin.

 

téléchargement (1) téléchargement (2)

 

 

Dans le même temps son père a plaqué sa mère et les a laissées quasi sans ressources (si ce n’est l’impressionnant manoir de Grey Gardens).

 

Grey Gardens 1972

 

Elles y ont vécu recluses pendant trente ans, pendant qu’il leur tombait littéralement sur la tête, avec une cinquantaine de chats et plusieurs ratons-laveurs, en vendant de temps en temps des bijoux ou de l’argenterie. Au début des années 70, l’état de déréliction du domaine a attiré la double attention d’inspecteurs du comité d’hygiène local, et d’une équipe de documentaristes.

 

Grey_Gardens_(1975_film)_poster

 

C’est ainsi qu’est né “Grey Gardens”, le film. On y suit les invraisemblables soliloques des deux originales, qui vivent littéralement sur leur lit où elles se gorgent de glace à la vanille et font cuire des épis de maïs au milieu d’un foutoir indescriptible. Aux visiteurs, elles servent de la pâtée pour chat sur des toasts.

 

Edie Sr

 

Voici Edie Sr avec ses chats, sa casserole d’eau bouillante et tout son attirail.

 

Edie2

 

Edie Jr, quoiqu’abordant la soixantaine, est toujours très belle, de sorte que son style loufoque (elle se fait des jupes, des robes et des voiles avec des chiffons et elle porte son maillot de bain par dessus ses vêtements sous un manteau de fourrure) est rapidement devenu iconique, comme on dit.

 

Racoon 

 

Evidemment, entre les trous dans les murs, le toit qui s’écroule et les ratons-laveurs, tout ça a mal fini. La grande Edie est morte, et la petite a fini par vendre à des fanatiques qui ont reconstruit la maison à l’identique.

 

Today 

 

Du coup, l’honneur et le bon goût sont saufs, les beaux jardins du bord de mer sont ressuscités.

 

Jardin2

 

Le domaine se loue même en juillet pour 125 000 dollars le mois, si ça vous dit!

 

20150718_183823 

 

 Nous, en attendant, on se contente de notre gazon pelé du Vert Pays, quoi.

 

20150811_104048 

 

                   See you later, alligators!