Moâ, Mesdames, je fais partie des happy few qui ont vu, de leurs yeux vu La Cabane d’Elilou. J’ai des preuves:

 

Cabane 

Visiter la Cabane, c’est un peu comme un pèlerinage. D’abord, je suis allée me recueillir sur le Balcon. Ensuite, une cérémonie a été organisée sous la Guirlande, accompagnée de libations. Enfin, un culte a été rendu aux tee shirts défunts de Monsieur Elilou, que nous avons hardiment entrepris de transformer en polos. Je n’ai qu’un regret: j’ai oublié d’immortaliser la célèbre chaise jaune devant le mur rose.

On trouvera une relation circonstanciée des événements qui ont conduit à ce qui restera dans les annales comme Le Drame De la Patte Polo Ici (une autre exégète en a fait un compte rendu beaucoup plus succinct).

Je réserve par contre à mes lectrices un document exclusif et non censuré, il s’agit d’une photo prise avant l’arrivée des secours retrouvée pour vous dans les archives du coroner:

 

pattes

 

De gauche à droite: un devant gît raide mort avec sa large blessure en pleine poitrine. Juste derrière, un blessé vient d’être suturé à grand peine. Le troisième larron à gauche a échappé de justesse au drame, mais il ne fait pas le malin.

 

033

 

Mais il ne sera pas dit que ces vaillantes pattes seront tombées en vain.

 

030 (2)

 

Un polo mettable a tout de même vu le jour.

 

028 (2)

 

Même s’il vaut mieux ne pas y regarder de trop près…

 

023

 

Hum. Le haut de la patte est tout distendu. J’accuse le tee shirt de Monsieur Elilou (ça ne peut pas être ma faute).

 

LP

 

Je ne suis pas trop fâchée contre lui, toutefois, parce qu’il m’a bien sauvé la mise sur l’Affaire du Pantalon de Lutin.

Aaaah, ce pantalon de Lutin, comme il m’en a fait baver…J’avais repéré chez Lo* ces superbes knickers qu’il m’a fallu aussitôt imiter. J’ai donc commandé la fameux, l’indispensable Makié qui a mis presque un mois à venir du japon. On aurait pu s’imaginer que pendant ce temps j’étais à la recherche d’un petit velours milleraies fin mignon et adéquat…eh non. Pendant ce temps j’achetais ce 500 raies à la couleur indéfinissable, d’une épaisseur considérable.

 

dos

 

Tout se serait probablement bien passé si j’avais fait la ceinture prévue, mais en adaptant celle de Lo*, j’ai eu de sacrés problèmes de surépaisseur dans les plis, ça n’est pas vraiment seyant…

 

devant

 

Et quand j’ai voulu m’attaquer aux bracelets de cheville en 500 raies (?!?), quelle misère. J’ai recommencé quatre fois, chacune plus ratée que la précédente, avant de tout arracher dans un accès de rage. Après, bien sûr, j’étais très penaude, d’autant plus qu’il n’y avait plus de place dans mon coupon pour remplacer le bracelet que je venais de déchirer (ni non plus d’ailleurs pour la ceinture du slim de la Petite Créature, que j’avais oublié de couper, d’où la ceinture en vichy tromoche…)

 

jambe

 

Le pantalon a passé deux trois jours entre la vie et la mort- si vous saviez comme j’avais honte…rater un pantalon à taille élastiquée…jusqu’à ce qu’enfin, l’illumination, je ressorte le ticheurte de Monsieur Elilou pour y couper des bracelets de jambe. On change carrément de style, hein, rien à voir avec le chic de chez Lo*, mais après tout, greenland will be greenland, so…

 

053

 

Comme fôô pô gââcheeer (en greenlandais, on accentue comme ceci, pour ceux qui voudraient s’entraîner: les trois premières syllabes sont descendantes, la quatrième monte presque comme pour un point d’interrogation. Bien entendu, toutes les voyelles se prononcent ), j’ai utilisé le reste du jersey du polo et la fin du ticheurte de Monsieur Elilou pour un body de Lutin.

 

Manche

 

Si les manches et l’entrejambe sont plutôt réussies, le col est tout moche et mou, je n’ai pas assez tiré sur le biais de col. Et en même temps, l’eussé-je fait que cela n’eût, à mon avis, servi qu’à empêcher ce pauvre Lutin de passer sa tête. Peut-être que c’est le modèle qui est toupourri? Je ne sais pas, je ne sais plus, je suis perdue.

 

entrejambe

 

Bon, fini de rire, il faut passer aux photos sur site.

 

1

 

La jupe était non négociable, et obligatoirement portée sur le polo. La Petite créature commence à avoir ses propres idées sur les zabis.

 

2

 

Vue aérienne.

 

3

 

On voit quand même que le col a un petit problème de mollesse…

 

1

 

Le Lutin est un peu moins flou, on peut encore le coincer quand il boit son biberon (avec le collant qui dépasse du pantalon, quelle classe…il doit tenir cette habitude de son père, à mon avis…).

 

2

 

Tout le monde a remarqué que le cardigan anthracite tricoté par mes soins lui va enfin.

 

3

 

Le body est en dessous, même si on le le voit pas…

 

4

 

Vous remarquez qu’exactement comme l’an dernier, ma période bleue laisse place à une phase grise…

Je profite de la tonalité dépressive qui gagne peu à peu ce blog couture pour évoquer un sujet particulièrement déprimant: il s’agit du hip hop belge.

 

Stromae alors on danse 

Voici Stromae. Il est l’auteur entre autres de l’étrange “Alors on danse”, je vous en parle, parce qu’en l’entendant l’autre jour sur France Culture, sans le connaître du tout, je l’ai pris pour le gars de Louise Attaque (vous souvient-il de Louise Attaque, ô, mes Drugs???)

 

LA

 

La voix est la même, les paroles ressemblent à s’y méprendre.

 

Ian curtis

 

Pour le son c’est un genre d’électro désincarnée lugubre, on dirait presque Joy division. Très bizarre.

Bon, je vous laisse, faut que je regarde l’épisode 8 de la saison 3 de The Walking dead. Je suis très occupée.

 

AMC

 

 

 

J’aurais bien voulu finir sur cette image envoûtante, mais je suis bien obligée de reprendre le clavier. Il faut dire que ma pauvre machine à coudre est partie se faire re-réviser (pour le seconde fois en une semaine, parce qu’elle fait des points tout moches. Je l’ai récupérée vendredi, ça a d’abord fonctionné magnifiquement, moins de bruit, points jolis et bien formés…avant de repartir n’importe comment, retour à la case départ et à l’atelier, je ne la verrai pas de la semaine, je suis très triste).

Bref, du coup cela me laisse un peu de temps pour écrire ce message à rallonge, mais surtout pour regarder la télévision (j’ai honte). Il n’est pas dans mes habitudes de jouer les dames patronnesses, mais là pourtant, je ne peux pas m’en empêcher.

2-8852

J’ai vu un documentaire renversant de Bryan Hill sur Arte (à voir en replay pendant quelques jours encore…). Il s’appelle Welcome to the world, et je ne veux même pas en dire plus, si ce n’est qu’il mérite d’être vu.

téléchargement

Je ne sais pas s’il est fantastique ou si c’est moi qui me chochottise avec le temps…vous me direz…

Et le crime haineux du jour ne vous surprendra pas. Ce matin, la Petite Créature portait son Camilla kid pour la première fois. Au bout d’une heure il y avait un trou (voir le fil qui pend).

 

Camilla

 

Vous avez vu! Enfin il neige. Nous avons donc cueilli des branches.

 

neige